Recherche de fuite enterrée en Lot et Garonne

Nous sommes contactés aujourd’hui par Bertrand à Pujols, proche de Villeneuve sur Lot. La compagnie des eaux (La Saur) l’a informé d’une surconsommation d’eau très importante.

Effectivement son compteur d’eau tourne de manière alarmante ! Nous devons intervenir de toute urgence… 

Une recherche de fuite s’impose, nous allons utiliser l’hydrophone, plus communément appelé le PipeMic dans notre jargon de plombier. Cet appareil est particulièrement bien adapté pour trouver les fuites sur des canalisations gainées et les fuites qui font un minimum de bruit.

En effet, il s’agit d’un micro immergé que nous intégrons à l’intérieur de la canalisation sous pression d’eau, grâce à un casque Bluetooth, nous entendons donc la fuite au fur et à mesure que nous intégrons cette aiguille avec le micro dans le tuyau. 

Au bout d’un moment… EUREKA ! La fuite est là !

Mais chez Bertrand, nous avons eu 2 surprises de taille, il y a deux fuites ! Et surtout très mal placées, l’une en plein milieu de son allée en béton armé et l’autre sous son portail d’entrée, bien sûr, sous la fondation…

De l’huile de coude s’impose ! Nous devons donc ouvrir précisément là où se trouve la fuite afin de limiter l’effort et surtout la casse.

Bingo ! Nous l’avons, il s’agit d’une racine qui a écrasé la gaine et le tuyau.

Maintenant, que cette fuite est réparée, attaquons la seconde…

Elle, nous n’avons pas réussi à la trouver immédiatement au Pipe mic car il bloque à un certain endroit. Impossible d’avancer l’aiguille à partir de 10 mètres du point de pénétration. Mais, en injectant l’aiguille du Pipemic, nous avons quand même entendu le bruit d’une fuite se rapprocher.

Avec l’expérience du terrain, nous pensons quand même que la fuite ne doit pas être bien loin…

Nous prenons le parti d’utiliser un second matériel de détection de fuite ⇒ Le gaz traceur.

Le gaz traceur est un gaz composé de 95% d’azote et 5% d’hydrogène, nous injectons ce gaz dans le tuyau en polyéthylène, puis avec un appareil de détection, nous retrouvons le gaz en surface là où il remonte via la fuite en question.

Certes, la canalisation est gainée, il y a 80 % de chance que le gaz ne remonte pas au bon endroit, mais dans les situations de ce type (très complexe), il faut multiplier et cumuler les techniques de détections afin de créer des “recoupements d’informations” et finaliser la détection par déduction et expériences vécues.

Nous injectons donc le gaz… le gaz remonte également là ou l’Hydrophone a buté.

Nous essayons d’affiner maintenant la recherche de fuite à l’Aquafon200 (matériel acoustique d’écoute au sol) ⇒ Rien aucun bruit ! Grrrrr !

Pas le choix ! Nous décidons d’ouvrir à la pelle mécanique à cet endroit où le gaz remonte et où le Pipe Mic a buté.

En ouvrant le sol à cet endroit avec la mini pelle mécanique, nous trouvons un té sur le tuyaux avec donc 2 autres départs gainés, et surprise… de l’eau revient par une gaine, donc la fuite est sur cette ligne d’eau.

Nous remettons donc le Pipe Mic depuis ce té, vu que maintenant nous y avons accès.

La fuite est donc localisée sous le mur porteur du portail. Cette fuite est impossible à réparer. Nous proposons donc au client de glisser un tuyau à l’intérieur de l’ancien sur cette petite portion afin de limiter la destruction et la pénibilité.

Cette action de retuber un tuyau avec un diamètre inférieur peut être effectuée uniquement sur une petite distance et en rajoutant un réducteur de pression en amont, réglé à 3 bars.

OLEAKS

oleaks recherche de fuite pujols eau liks eau leak

le fuitologue
le fuiteaulogue

Laisser un commentaire