Fuite sous un arbre à Agen.

C’est parti pour une nouvelle recherche de fuite chez Gérard à Agen !
Notre client a été alerté par une lettre de surconsommation de la compagnie des eaux locale (La SAUR, AGUR, SOGEDO, EAU DE GARONNE…)
Une surconsommation de 1552 Mètres cubes en 6 mois !

Il a fallut intervenir en urgence.

Informé par un courrier d’une consommation anormale, Gérard a un mois à compter de la réception du courrier pour transmettre à sa compagnie des eaux une attestation de réparation effectuée par un plombier professionnel.


Nous intervenons donc aujourd’hui chez Gérard pour faire la recherche de fuite non destructive.


Il y a environ 25 mètres entre le compteur jusqu’à la maison + un passage de véhicule bétonné pour accéder au garage + une petite allée bétonnée pour l’accès piéton allant à la maison.


Au vu de la configuration, le matériel le plus adapté pour la détection de fuite est l’ Hydrophone (Pipe Mic) ==> Nous allons donc insérer une aiguille de traçage avec une génératrice de 33 Kilohertz afin de localiser précisément l’emplacement et la profondeur de la canalisation.
Grâce au micro intégré/immergé sans fils, nous entendons via notre casque Bluetooth (sans fil) la fuite directement à l’intérieur de la canalisation en polyéthylène de 25 mm.


Et là ! Surprise… la fuite se situe pile poil sous un murier platane de 30 cm de diamètre de tronc, sauf que… ce murier platane à un porte greffe d’environ 55 cm de diamètre, donc UN MONSTRE de système racinaire.


On a déjà vu bien pire, mais cette réparation restera mémorable.


Il était impossible pour nous de retuber, de faire une déviation et pour couronner le tout, juste derrière l’arbre se trouve le passage de véhicule en béton.
Nous faisons donc venir « Véronica » : la pelle mécanique de 6 Tonnes afin d’avoir une forte puissance d’arrachement + « Lucette »: la mini pelle de 1.3 Tonnes à chenille rétractable pour pouvoir accéder à l’intérieur de la propriété (passage portail 70cm) et creuser autour de l’arbre pour accéder aux racines, les tronçonner afin de fragiliser l’arbre.


L’électricité principale que nous avons détectée grâce à notre second matériel de traçage passait également sous cet arbre.
Les racines de l’arbres étaient monstrueuses !
Si nous agissions trop brutalement, nous avions beaucoup de chance d’arracher la canalisation + la ligne électrique + téléphone.
IL fallait garder son calme, être précis, puissant, expérimenté et tempéré pour arriver enfin à accéder à la fuite.

Cette réparation à été nerveusement épuisante.

Cette intervention c’est terminée à 23h00 un dimanche, que du bonheur 🙂

Et voilà, une expérience supplémentaire…

Recherche de fuite enterrée en Lot et Garonne

Nous sommes contactés aujourd’hui par Bertrand à Pujols, proche de Villeneuve sur Lot. La compagnie des eaux (La Saur) l’a informé d’une surconsommation d’eau très importante.

Effectivement son compteur d’eau tourne de manière alarmante ! Nous devons intervenir de toute urgence… 

Une recherche de fuite s’impose, nous allons utiliser l’hydrophone, plus communément appelé le PipeMic dans notre jargon de plombier. Cet appareil est particulièrement bien adapté pour trouver les fuites sur des canalisations gainées et les fuites qui font un minimum de bruit.

En effet, il s’agit d’un micro immergé que nous intégrons à l’intérieur de la canalisation sous pression d’eau, grâce à un casque Bluetooth, nous entendons donc la fuite au fur et à mesure que nous intégrons cette aiguille avec le micro dans le tuyau. 

Au bout d’un moment… EUREKA ! La fuite est là !

Mais chez Bertrand, nous avons eu 2 surprises de taille, il y a deux fuites ! Et surtout très mal placées, l’une en plein milieu de son allée en béton armé et l’autre sous son portail d’entrée, bien sûr, sous la fondation…

De l’huile de coude s’impose ! Nous devons donc ouvrir précisément là où se trouve la fuite afin de limiter l’effort et surtout la casse.

Bingo ! Nous l’avons, il s’agit d’une racine qui a écrasé la gaine et le tuyau.

Maintenant, que cette fuite est réparée, attaquons la seconde…

Elle, nous n’avons pas réussi à la trouver immédiatement au Pipe mic car il bloque à un certain endroit. Impossible d’avancer l’aiguille à partir de 10 mètres du point de pénétration. Mais, en injectant l’aiguille du Pipemic, nous avons quand même entendu le bruit d’une fuite se rapprocher.

Avec l’expérience du terrain, nous pensons quand même que la fuite ne doit pas être bien loin…

Nous prenons le parti d’utiliser un second matériel de détection de fuite ⇒ Le gaz traceur.

Le gaz traceur est un gaz composé de 95% d’azote et 5% d’hydrogène, nous injectons ce gaz dans le tuyau en polyéthylène, puis avec un appareil de détection, nous retrouvons le gaz en surface là où il remonte via la fuite en question.

Certes, la canalisation est gainée, il y a 80 % de chance que le gaz ne remonte pas au bon endroit, mais dans les situations de ce type (très complexe), il faut multiplier et cumuler les techniques de détections afin de créer des “recoupements d’informations” et finaliser la détection par déduction et expériences vécues.

Nous injectons donc le gaz… le gaz remonte également là ou l’Hydrophone a buté.

Nous essayons d’affiner maintenant la recherche de fuite à l’Aquafon200 (matériel acoustique d’écoute au sol) ⇒ Rien aucun bruit ! Grrrrr !

Pas le choix ! Nous décidons d’ouvrir à la pelle mécanique à cet endroit où le gaz remonte et où le Pipe Mic a buté.

En ouvrant le sol à cet endroit avec la mini pelle mécanique, nous trouvons un té sur le tuyaux avec donc 2 autres départs gainés, et surprise… de l’eau revient par une gaine, donc la fuite est sur cette ligne d’eau.

Nous remettons donc le Pipe Mic depuis ce té, vu que maintenant nous y avons accès.

La fuite est donc localisée sous le mur porteur du portail. Cette fuite est impossible à réparer. Nous proposons donc au client de glisser un tuyau à l’intérieur de l’ancien sur cette petite portion afin de limiter la destruction et la pénibilité.

Cette action de retuber un tuyau avec un diamètre inférieur peut être effectuée uniquement sur une petite distance et en rajoutant un réducteur de pression en amont, réglé à 3 bars.

oleaks recherche de fuite pujols eau liks eau leak

le fuitologue
le fuiteaulogue

Recherche d’une fuite encastrée à Agen 47000 (Pont-du-casse)

Nous sommes aujourd’hui chez Gérard et Fabienne pour une intervention d’urgence, à Pont-du-casse, dans le secteur d’Agen en Lot et Garonne.

Un confrère plombier nous a recommandés pour cette intervention, il s’agit d’une fuite encastrée.

Une fois arrivé sur place, nous constatons une grosse remontée d’humidité au centre de la maison, entre le couloir et la salle de bain et également un bruit de fuite dans une chambre de 4 mètres en amont de cette humidité.

Il faut surtout se méfier des « bruits de fuites » quand il s’agit d’une fuite encastrée car les bruits raisonnent beaucoup dans les habitations et nous pourrions casser au mauvais endroit sans jamais trouver la fuite. C’est du déjà vu par des plombiers ou chercheurs de fuites non expérimentés !

 

Du matériel de détection est primordial, mais l’expérience aussi !

 

Nous fermons l’arrivée d’eau froide du chauffe eau, pour savoir rapidement si la fuite est sur l’eau chaude ou sur l’eau froide.

La fuite est donc sur l’eau froide car ce bruit est toujours présent quand nous fermons l’entrée d’eau froide du chauffe eau.

 

Nous observons que globalement toutes les remontées de tuyaux de cuivre depuis le sol sont tous gainés, donc nous ne pouvons pas nous fier à cette remonté d’humidité car la fuite (l’eau) peut être canalisée par la gaine et donc ne pas être là où l’humidité est présente.

Nous nous concentrons donc sur l’endroit où il y a un bruit « sourd », mais il faut raison garder/relativiser et essayer de confirmer/affiner la détection de cet endroit avec le matériel professionnel de recherche de fuite d’eau.

Nous sortons donc le matériel de détection acoustique qui amplifie les bruits, nous entendons un bruit plus prononcé au niveau du sol de cette chambre.

Il faut maintenant persévérer dans la détection avec notre matériel (gaz traceur) qui consiste à injecter du gaz (azote hydrogéné) dans les canalisations. 

Il faut impérativement maitriser les pressions, car le but n’est pas de créer des fuites ou faire « sauter » les canalisations…

Le gaz est censé remonter au travers du sol pour nous indiquer où est la fuite.

Mais souvenez vous ! Les tuyaux sont gainés… Donc, dans ce cas là, le gaz peut aider, mais il faut relativiser également sa précision… car il peut également remonter par les gaines…

Le gaz remonte effectivement en surface, derrière le mur en placo de la chambre qui donne dans le dressing.

Nous décidons de casser un petit peu du placo dans ce dressing car il faut bien commencer par un endroit, mais on va dire, le moins pire en terme de destruction, car la reconstruction d’un placo et assez aisé et « psychologiquement plus acceptable ».

Après ouverture du placoplâtre, nous constatons dons deux tuyaux qui passent dans le sol et qui continuent dans le sol de la chambre.

De l’eau remonte bien par la gaine d’un de ces 2 tuyaux, en touchant les tuyaux, nous identifions immédiatement le tuyau d’eau froide et le tuyau d’eau chaude en ressentant la chaleur au touché.

L’eau remonte effectivement par le tuyau d’eau froide.

Quand nous faisons le test d’ouvrir et fermer la vanne d’eau générale, les mouvements de l’eau qui sort de la gaine sont très vifs et rapides.

Nous pensons donc que la fuite n’est vraiment pas loin.

Comment confirmer l’emplacement précis des tuyau d’eau chaude et froide dans la chambre ?

Nous décidons de faire couler durant 10 minutes de l’eau chaude à l’évier de la cuisine afin de « chauffer  » le plancher là où passe le tuyau d’eau chaude afin de pouvoir le localiser précisément avec la caméra thermique.

Le tuyau d’eau froide passant à 3 cm à coté du tuyau d’eau chaude, nous devrions pouvoir le localiser aisément.

Nous faisons le test et 10mn après… BINGO ! Le tuyau d’au chaude apparait comme par magie à travers le sol.

Maintenant que nous savons où passe l’eau chaude et l’eau froide, nous reprenons notre premier matériel de détection acoustique pour écouter à cet endroit, le long du tuyau d’eau froide sur 1 mètre ou deux.

 Un bruit plus puissant est identifié à environs 60 cm du mur du dressing.

Nous décidons de sortir le marteau piqueur et d’ouvrir le sol à cet endroit sur 50 cm² sous le plancher flottant (sans casser les tuyaux).

Les finitions sont faites aux outils manuels.

Euréka ! La fuite est là ! Le tuyau de cuivre est clairement perforé.

Nous resoudons pour colmater cette fuite et faisons notre rapport pour les assurances.

Recherche de fuite enterrée délicate à Villeneuve sur Lot en Lot et Garonne

La plomberie réserve parfois des surprise, même pour nous, plombiers expérimentés et aguerris.

Une simple recherche de fuite à Bias, à côté de Villeneuve sur lot, a commencé à 19h00 pour se terminer à 1h30 du matin. La canalisation de tuyau d’adduction d’eau en polyéthylène était située à 1.70 cm de profondeur.

Il y avait un grillage avertisseur dès 50 cm du sol, un grillage de couleur rouge qui signifie de manière traditionnelle la présence de câble électrique en dessous.

Nous avons localisé la fuite assez rapidement au Pipe Mic et au gaz traceur. (une canalisation de 100ml environ)

De plus, les voisins nous ont informé que, normalement, il y a deux tuyaux en PVC pression de diamètre 50mm qui sont juste à côté et à la même profondeur.

Ces tubes de PVC pression servent à évacuer les eaux usées des deux maisons au fond de l’allée, grâce à deux pompes de relevage.

Dans une telle situation, la vigilance s’impose, l’eau et l’électricité ça ne fait pas bon ménage ! La fouille a été longue afin de ne rien abîmer ; 1/3 de la fouille ont dû être fait à la pioche et la pelle manuelle.

Assez frustrant quand nous avons la pelle mécanique juste à côté !

A force de persévérance, tous ce beau monde a pu être mis à nu 🙂

La fuite enterrée a donc été clairement localisée et, après cet acharnement physique et psychologique, la satisfaction est là, la fuite est enfin réparée !

A 1h30 du matin, nous faisons le test compteur pour confirmer qu’il n’y a pas d’autres fuites et là… le compteur « tourne toujours ».

Grrrr… Il y a une deuxième fuite !

Peu de temps après, nous avons donc procédé à une deuxième recherche de fuite, un deuxième trou et une autre réparation.

Cette deuxième fuite de part sa forte pression a endommagé fortement le PVC pression du voisin, un constat assez impressionnant.

Nous savons tous que depuis des dizaines d’années, des experts se servent de jet d’eau très puissant (4000 bars de pression) semblable à de la découpe plasma ou laser pour découper diverses matières, mais ça reste assez troublant de le voir et de toucher du doigt le phénomène dans notre vie quotidienne.

A bientôt, pour la suite des aventures !

 

Si vous cherchez un plombier expert en recherche de fuite, contactez Mr Raynaud au 06 40 39 93 30

Fuite d’eau et Covid-19 en Lot et Garonne

Avec l’arrivée de ce virus venu tout droit de chine, très certainement de Wuhan, nous nous sommes adaptés à cette nouvelle configuration de pandémie, masque et compagnie.

 

Durant nos interventions en plomberie classique ou détection de fuite d’eau, nous intervenons avec des masques, des gans et nous pulvérisons les zones de travail à l’eau de javel diluée avant et après le passage du technicien.

 

Les aiguilles de traçage que nous immergeons dans les canalisations d’eau potable lors de recherche de fuite dans votre réseau sanitaire sont instantanément désinfectées avec une solution hydroalcoolique et un système breveté.

Les gestes barrières et distances de sécurité sont maintenus avec la clientèle.

Après nos interventions, nous évitons les factures directe, bons d’interventions, PV de fin de chantiers et attestation de TVA; tout est numérisés, envoyés par courrier ou mail pour éviter des échanges de germes entre clients et professionnels.

Nous demandons aux clients de bien vouloir ventiler le lieu d’intervention avant et après le passage du technicien.

 

Pour une recherche de fuite dans notre beau département en Lot et garonne, vous pouvez nous contacter au 06 40 39 93 30

 

En espérant que nous éviterons une seconde vague et un reconfinement…

 

En attendant, prenez bien soin de vous !

La pose d’un chauffe-eau électrique.

La fixation d’un chauffe-eau :

Déterminer l’emplacement du chauffe-eau et connaître les règles à respecter. Pour installer un chauffe-eau électrique mural, procédez
comme suit  :
• tracez l’emplacement des fixations à niveau, soit avec le gabarit de pose
fourni avec l’appareil, soit en reportant les mesures ;
• percez des trous de 9} 10 mm avec une mèche adaptée à la nature de la paroi ;
• placez des chevilles, puis vissez-y des vis à deux filets ;(Avec du scellement chimique c’est parfait)
• vissez les écrous en nylon sur les vis à deux filets et sur quelques filets
seulement;
• hissez le chauffe-eau, plaquez-le contre la paroi, puis laissez-le redescendre doucement jusqu’à ce que les pattes de fixation s’enclenchent
entre les vis et les écrous ;
• serrez à fond les écrous.


Si vous installez le chauffe-eau sur un trépied, prévoyez tout de même des
fixations murales pour éviter tout risque de basculement.


Le raccordement hydraulique :


L’alimentation en eau froide doit être d’un diamètre suffisant: on utilise
généralement du 16-1 jusqu’à 50 1 et du 18-1 au-delà de 50 1. Le départ de l’eau chaude doit avoir le même diamètre que celui de l’eau froide. Pour le calcul des diamètres minimaux des alimentations. Cette alimentation doit se reprendre le plus près possible du départ du compteur. Si l’installation n’en comporte pas un à son départ, installez un réducteur de pression.

L’arrivée d’eau froide est matérialisée par une bague de couleur bleue et la sortie d’eau chaude par une bague rouge.
L’alimentation s’opère obligatoirement par l’intermédiaire d’un groupe de
sécurité qui assure la vidange du chauffe-eau en cas de surchauffe accidentelle.
Pour réaliser le raccordement hydraulique d’un chauffe-eau, procédez comme suit :
• équipez l’arrivée d’eau froide et la sortie d’eau chaude de raccords
diélectriques anticorrosion afin d’éviter les courants vagabonds dus
au contact fer / cuivre ; réalisez l’étanchéité de ses raccords au moyen
de filasse et de pâte à joint ou d’une
bande de TEFLON ;
• raccordez la sortie d’eau chaude avec un collet battu et un écrou en laiton ;
Le diamètre du tube d’eau chaude dépend du nombre et de la nature des
points de puisage ;
• sur la sortie d’eau froide équipée de son raccord diélectrique, vissez Je
groupe de sécurité en utilisant de la filasse et de la pâte à joint ou du
TEFLON;
• raccordez l’arrivée d’eau froide au groupe de sécurité au moyen d’un
raccord à collet battu ;
• vissez un siphon entonnoir sous le groupe de sécurité et raccordez-le au
collecteur d’évacuation par l’intermédiaire d’un tube en PVC de
D 32 mm ou plus.


Lors de la mise en eau, ouvrez les robinets d’eau chaude afin que l’air du
chauffe-eau soit chassé. Lorsque l’eau sort du robinet, le chauffe-eau est plein.
N’oubliez pas d’ouvrir le robinet du groupe de sécurité. Vérifiez le bon
fonctionnement du groupe de sécurité en actionnant
quelques secondes la manette de vidange.(robinet d’alimentation fermé)

Certains chauffe eau ne nécessitent pas de groupe
de sécurité. Ils sont équipés d’une robinetterie mélangeuse
spéciale dite à écoulement libre, qui fait
office de groupe de sécurité.
Si vous avez besoin de grandes quantités d’eau chaude, il est possible d’installer plusieurs chauffe-eau électriques en série.

Il ne vous manque plus que le raccordement électrique est votre chauffe eau est opérationnel !

Notre entreprise de plomberie est spécialisée dans la recherche et détection de fuite enterrée et encastrée en Lot et Garonne, mais nous posons régulièrement des ballons d’eau chaude.

Nous sommes en mesure d’installer votre chauffe eau.

Pour nous contacter == > 06 40 39 93 30

Surconsommation d’eau, fuite après compteur ! Trouver un professionnel de la détection de fuite en Lot et Garonne.

Nous détectons avec précision et réparons des fuites tous les jours, quelles soient apparentes, encastrées ou enterrées.

Nous avons déjà présenté nos divers appareils de détection de fuite sur cet article et celui ci, nous allons ici dans cet article abordé leur limite !

Avant de rentrer dans le détails de chaque appareils, nous allons les rappeler ici.

Nous avons :

  • le détecteur acoustique l’AQUAPHON A200 PIEZO
  • le gaz traceur VARIOTEC 460 Tracergas
  • Le traceur de canalisation l’UTILITRAC R130 G100
  • Le traceur avec micro immergé intégré LE PIPE MIC RD

Pourquoi avoir autant de matériel ?! 

Tout simplement, par le fait qu’ils se complètent, ils ont leurs limites.

Une fuite peut être « vicieuse », infime et parfois complexe à détecter !

 

La détection acoustique est utile pour les fuites encastrées et pour les fuites enterrées mais uniquement quand la fuite est assez grosse, si la fuite est trop petite elle ne fait pas assez de bruit, et devient donc imperceptible « à l’oreille ». Nous pouvons également avoir des interférences avec les bruits ambiants où avoir des échos / résonances qui rendent flous les recherches de détection.

A contrario, à titre exemple, nous avons identifié une fuite dans le sol du centre des congrès de Agen sur le réseau RIA en moins de 10mn ! Le centre des congrès c’est une salle de 100 X 100 mètres avec sol bétonné lissé …

Le gaz Traceur lui est intéressant car il s’infiltre partout, il est capable de détecter des fuite infimes, sont défaut majeur c’est qu’il ne remonte pas facilement en surface si on se retrouve avec du carrelage bien jointé, une chape béton, ou tout type de revêtement de sol étanche.

Avec le gaz traceur, plus on monte la pression dans les tuyaux, plus on a de chance de voir rapidement des fuites infimes se manifester, mais plus on monte un réseau en pression, plus on a de risque aussi de créer d’autres fuites… c’est une question d’équilibre et d’expériences 🙂

Sur les canalisations extérieures en polyéthylène le risque est de créer d’autres fuites est très limité, cependant dès que le gaz traceur est utilisé sur un réseau en cuivre, il faut surtout ne pas monter en pression. La meilleure technique est de prendre la mesure de pression du réseau existant et d’augmenter de 30% environ avec le gaz traceur.

Le gaz traceur est très efficace sur des fuites enterrés, sur des tuyaux en polyéthylène  car le gaz remonte facilement en surface, sauf… quand les tuyaux sont gainés, également si la fuite est  située sous un sol béton ou une nappe de terre argileuse détrempée .

C’est là où le Pipe Mic RD arrive à la rescousse ! Lui est capable de tracer une canalisation et de localiser la fuite de manière précise, même si il y a un revêtement étanche en surface ou si le tuyau en question est gainé.

Par contre son défaut majeur, c’est que le micro en bout d’aiguille de traçage est gros comme un doigt. Si la canalisation en polyéthylène de diamètre 25 (tuyau classique d’extérieur) a trop de courbe ou pire un coude en laiton, il ne passera pas !

Voilà pour une partie plus technique de détection de fuite, vous comprenez maintenant mieux pourquoi il faut autant de matériel professionnel !

Au besoin, nous mettons la mini pelle mécanique dans le camion et nous intervenons dans la foulée.

 

 

Pour nous joindre contactez le 06 40 39 93 30, nous intervenons sur tout le département du :

 

  • Lot et Garonne (Villeneuve sur lot, Agen, Monflanquin, Marmande, Tonneins, Duras…)
  • Gironde ( Bordeaux, Libourne, Pessac, Mérignac, Arcachon, Langon..)
  • Midi-Pyrénées (Toulouse, Muret, Auch, Montauban…)
  • Pyrénées-Atlantiques (Bayonne, Biarritz, Pau, Orthez…)
  • Lot ( Cahors, Rocamadour, Padirac…)
  • Dordogne ( Périgueux, Sarlat, Bergerac, Nontron, Sarlat, Domme…)

D’autres départements, sur demande.

 

Nous sommes positionnés dans le haut-Agenais ==>> Monflanquin, Villeneuve sur Lot, en Lot et garonne.

Nous fournissons une attestation après réparation à transmettre à votre compagnie des eaux pour demander un ajustement de votre facture de consommation d’eau.

————————————————————————————————————–

Il faut tout de même raison garder, car même avec tout ce matériel professionnel de détection de fuite, il peut arriver qu’une fuite ne soit pas localisable, ou qu’après localisation + réparation, il y ai une deuxième fuite.

Dans ce cas là, il faut mener à nouveau un travail de détection de fuite.



Quand nous avons terminé la localisation de la fuite suite à la recherche de fuite d’eau, et que nous l’avons réparé. Nous délivrons aux clients une attestation pour le « remboursement » de la surconsommation d’eau.

Faisons le tour de cette loi  :

La Loi Warsmann :

 

 

On vient de vous informer d’une surconsommation d’eau dans votre habitation ? Le facteur vient de vous donner un courrier de votre compagnie des eaux vous disant que votre consommation d’eau est inhabituelle et que vous devez avoir une fuite ?

Vous pensez déjà à la somme astronomique de votre prochaine facture à venir ? Ne vous inquiétez pas outre mesure !

Le saviez vous ? Vous pouvez demander un remboursement de l’excédent de votre consommation habituelle d’eau.

En vigueur le 1er juillet 2013, il s’agit de la Loi Warsman qui sécurise les usagés de la compagnie des eaux des factures d’eau trop onéreuses suite à une fuite sur le réseau domestique (après compteur).

>> En cas de perte d’eau cette Loi, selon certaines conditions permet de limiter le montant de la facture d’eau.

 

Comment profiter de la Loi Warsmann ?

 

Il faut que la fuite soit positionné après votre compteur d’eau.

Le distributeur d’eau est obligé selon la loi Warsmann de vous informer de votre surconsommation d’eau au plus tard quand vous recevez votre facture.

Si vous êtes dans cette situation délicate, vous n’êtes pas obligé au paiement qui excède le double de votre consommation moyenne habituelle.

Cependant pour pouvoir bénéficier de cette Loi, il faut répondre à certaines conditions.

 

4 conditions pour profiter de la Loi Warsmann ?

 

  • Vous devez être un particulier (pas un professionnel), il doit s’agir une habitation, pas d’un local commercial ou à usage professionnel.
  • La fuite d’eau qui engendre votre surconsommation doit être localisée sur un réseau privatif. 
  • Au moment où vous êtes informés de votre surconsommation d’eau, vous devez dans les plus brefs délais, faire intervenir un plombier professionnel pour localiser et réparer cette fuite d’eau.
  • Vous devez dans le mois suivant la réception du courrier vous informant de votre consommation d’eau inhabituelle, transmettre une attestation établie par votre plombier qui indique la localisation de la fuite ainsi que sa réparation, à votre compagnie des eaux.

Trouver et localiser une fuite d’eau invisible avec une grande précision, au centimètre près ? C’est possible ! (vidéo)

Vous l’aurez compris, nous sommes des plombiers passionnés par notre métier.

Nous pouvons maintenant compter le Pipe Mic dans notre arsenal de matériels en détection de fuite d’eau.

Une technique, un matériel révolutionnaire en matière de détection de fuite !

Là où notre gaz traceur ou notre matériel de détection acoustique arrive à ses limites, le Pipe Mic arrive à la rescousse…

Imaginons une fuite d’eau sur votre canalisation enterrée entre votre compteur et votre maison.

Le principe est simple, nous insérons progressivement « l’aiguille » dans votre canalisation sous pression d’eau. Généralement vos tuyaux extérieurs sont en matière polyéthylène de diamètre 25 ou 32 millimètres .

Cette « aiguille » est munie d’un micro acoustique étanche qui transmet le bruit de la fuite d’eau dans notre casque ou enceinte bluetooth en surface.

Plus nous nous approchons de la fuite en glissant l’aiguille, plus le bruit est intense.

Dès que nous avons identifié « à l’oreille » la fuite, nous prenons un deuxième  appareil qui détecte en surface la localisation précise de la l’aiguille et du micro ==> DONC DE LA FUITE !

Nous savons maintenant où se trouve votre canalisation sur votre terrain et surtout où creuser dans votre jardin pour réparer votre canalisation percée.

 

  • Si par exemple la fuite aurait été sous votre maison, nous sommes en mesure de casser uniquement 4 carrelages de votre sol (ou dalle ciment) pour accéder au tuyau et ainsi pouvoir réparer la fuite.

Une courte vidéo pour mieux comprendre le procédé :

 

Un plombier est toujours disponible pour vous répondre, la recherche de fuite est notre grande spécialité.

Nous sommes très équipés; nos véhicules sont opérationnels, disponibles et aménagés même pour des interventions hors département :

Départements d’intervention : 

Lot, Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénéennes Atlantiques, Hautes Pyrénées, Ariège, Haute Garonne, Gers, Aude, Tarn, Aveyron, Cantal, Charente, Charentes maritimes, Haute vienne, Corrèze. (Autres départements sur demande…)

 

Pour contacter votre plombier expeert en détection de fuite d’eau : 06 40 39 93 30

Nous sommes situés en Lot et Garonne, plus précisément dans le secteur de Villeneuve sur Lot et Monflanquin.

——————————————————————————————————————-

Il faut tout de même raison garder, car même avec tout ce matériel professionnel de détection de fuite, il peut arriver qu’une fuite ne soit pas localisable, ou qu’après localisation + réparation, il y ai une deuxième fuite.

Dans ce cas là, il faut mener à nouveau un travail de détection de fuite.

 

Détection de fuite d’eau en Lot et Garonne – Région Aquitaine

Localiser les fuites d’eau, à coup sûr !

 

Détection et localisation de fuites sans destruction, rapide et éprouvée sur les tuyaux apparents ou enterrés, grâce au gaz : azote-hydrogéné (N2-H2)

 

Notre entreprise est équipée de systèmes très performants pour la détection de fuites d’eau, nous utilisons un gaz, de l’azote hydrogéné plus communément appelé « gaz traceur ».

 

 

En premier temps : quand le diamètre des tuyaux nous le permet et qu’il n’y a pas de coudes sur l’installation, nous glissons une fibre à l’intérieur des canalisations enterrées,  après cela nous sondons en surface grâce à « l’UTILITRAC R130 G100 » et nous sommes en mesure de savoir où passe précisément une canalisation enterrée.

 

En second temps : nous utilisons le « VARIOTEC 460 Tracergas » (voir vidéo ci-dessous).

Nous injectons l’azote hydrogéné H2N2 (non toxique), dans les canalisations, ensuite, avec un appareil performant, nous détectons précisément l’emplacement d’une fuite d’eau.

Cette technique permet de réparer des fuites enterrées ou encastrées en limitant les dégâts dans l’habitation ou le terrain (pelle mécanique, marteau piqueur…).

Un système très performant d’une efficacité redoutable !

 

 

Puis en troisième temps : nous sommes en mesure de confirmer ou d’affiner la détection de fuite grâce à « l’AQUAPHON A200 PIEZO » (voir vidéo ci-dessous), un système électro-acoustique de détection de fuites d’eau « ULTRA HAUTES PERFORMANCES ».

 

 

Nous sommes joignable au 06 40 39 93 30, un plombier professionnel est toujours disponible.

Retrouvez la carte des zones d’interventions ICI.

Départements d’intervention : Lot et Garonne, Dordogne, Lot, Gers, Tarn et Garonne, Landes et Gironde.

 


Il faut tout de même raison garder, car même avec tout notre matériel professionnel de détection de fuite, il peut arriver qu’une fuite ne soit pas localisable, ou qu’après localisation + réparation, il y ai une deuxième fuite.

Dans ce cas là, il faut mener à nouveau un travail de détection de fuite.

Les pas de vis d’un plombier

De nombreux pas de vis ou filetages existent en plomberie. Il est important de connaître les plus courants utilisés pour la robinetterie et les divers raccords mécaniques. Les filetages sont caractérisés par deux valeurs, par exemple, 20/27.

La valeur 20 représente le diamètre intérieur du raccord mâle en millimètres. La valeur 27 représente le diamètre extérieur du raccord mâle, y compris l’épaisseur du filetage. Le raccord femelle présente un diamètre intérieur de 25 mm environ (27 mm moins l’épaisseur du filetage). Ces valeurs sont approximatives puisqu’elles sont l’équivalence en système métrique du système impérial anglo-saxon exprimé en pouces.

La correspondance exprimée en pouces est la suivante : par exemple, le 20/27 (en millimètres) correspond à 3/4 (de pouce). Les pas de vis les plus utilisés en plomberie sanitaire sont le 12/17 (3/8), le 15/21 (1/2) et le 20/27 (3/4). La dénomination normalisée ( DIN 259, ISO 228) des filetages utilisés en plomberie comporte une lettre, suivie de la valeur en pouces. Pour les raccords les plus courants la dénomination G 1/2”, par exemple, désigne un raccord au pas du gaz à filetage cylindrique de 1/2 pouce.

 

Il existe d’autres dénominations comme la lettre R devant la valeur en pouces qui indique qu’il s’agit d’un filetage conique, ou NPT qui concerne un pas américain conique. Les différentes dénominations cohabitent encore largement. Un raccord 12/17 peut donc également être étiqueté 3/8 ou G3/8”. D’autres pas de vis sont utilisés pour les parties internes des robinetteries et pour le gaz.

Les raccords mécaniques nécessitent l’utilisation de joints pour parfaire l’étanchéité. La variété est grande tant par leur matériau de composition que par leur diamètre ou épaisseur.

Pour chaque usage, il existe un joint approprié. Les joints ont tendance à se dégrader au fil du temps et selon leur usage, ce qui augmente le risque de fuites.

Si une fuite apparait, n’hésitez pas à appeler le plombier à Villeneuve sur lot, Monflanquin ou Montayral ou le secteur voisin.

Nous enverrons quelqu’un vous réparer votre réseau sanitaire ou chauffage. (06 40 39 93 30)

À chaque intervention sur un raccord, installez un joint neuf. Les joints les plus utilisés pour assurer l’étanchéité des raccords mécaniques par serrage sont ceux en fibre vulcanisée, de couleur rouge brique, qui ont la faculté de gonfler en présence d’eau, ce qui assure une étanchéité parfaite aux raccords. Ils sont caractérisés par les mêmes valeurs que les raccords auxquels ils sont destinés (15/21, 20/27). Il en existe de deux types identifiables par la largeur de la collerette. Les joints avec la collerette la plus large sont destinés aux raccords mécaniques (collets battus, par exemple), les joints avec une collerette étroite trouvent leur place dans l’étanchéité entre la tête et le corps des robinets, par exemple.

Détection de fuite et recherche de fuite à Bordeaux et en Gironde

La détection de fuite d’eau, localiser une fuite d’eau enterrée  n’est pas à la portée de tous les plombiers.

Il faut être un spécialiste, un expert, avoir un équipement très coûteux et particulier, savoir l’utiliser et surtout avoir un bon palmarès de localisation de fuite d’eau pour acquérir l’expérience, la déduction et l’intuition pour chaque configuration.

 

La détection de fuite d’eau réserve parfois des surprises inattendues…

 

Notre entreprise fait en moyenne 500 détections de fuites par an, qu’il s’agisse de fuites encastrées ou fuites enterrées, l’expérience y est !

Retrouvez notre matériel de détection de fuite ICI ==>>>

Par exemple sur une fuite enterrée, si des câbles électriques passent dans la même tranchée, le matériel de traçage de canalisation est très parasité, cela peut être très contraignant pour localiser le passage des tuyaux en polyéthylène. Cependant il existe des solutions techniques et logiques qui aident à tracer les canalisations.

 

 

Les fuites les plus difficiles à détecter sont les fuites encastrées (mur ou sol de maison) sur des canalisations en cuivre ou PER.

 

Dans ce cas de figure, il est délicat d’utiliser du gaz traceur (azote hydrogéné) car il faut monter en pression les tuyaux, ce qui peut faire plus de dégâts que de bien. En effet ça peut fragiliser les soudures et raccords existants ou les faire céder… 

 

On ne joue pas avec du gaz à 200 Bars de pression et un mano qui bloque à 27 Bars !

 

Pour les fuites encastrées (à l’intérieur des maisons, usine, bâtiment industriel…), il est plus sage que le plombier qualifié utilise un appareil électroacoustique ou un corrélateur acoustique.

 

Dans les grandes agglomérations comme Bordeaux, Toulouse, Paris, Marseille… les bruits ambiants de civilisation peuvent perturber une détection électroacoustique. (les appareils sans fils des voisins également)

 

Les fuites enterrées, elles sont plus agréables à détecter pour le technicien, le taux de réussite et maximal; cependant il y a bien sûr des configurations de réseau délicate qui rendent le travail de détection de fuite d’eau extrêmement complexe.

 

Généralement les détections et réparations sont effectués dans la journée, quand on pose les valises, on trouve la fuite puis on répare !

 

« Une des dernières ( c’est terminée à 3h00 du matin, c’était une fuite enterrée…il y avait 3 micro fuites sur le réseau domestique en polyéthylène + une 4ième en pénétration de maison, sous le cellier »

 

« J’ai en mémoire également 2 fuites encastrées sur un réseau de chauffage au sol en cuivre qui c’est achevée à 5h00 du matin, celle là restera gravée à jamais »

 

Nous détectons et réparons la fuite, au choix du donneur d’ordre.

 


 

Certaines personnes parlent de détection de fuite avec des fumigènes :

Il faut savoir que cela peut être utilisé sur des réseaux d’évacuations d’eau ou des infiltrations de terrasse.

 

Les fumigènes n’ont aucuns intérêts sur un réseau d’alimentation d’eau potable.

 

Il existe également des colorants comme la fluorescéine, cela également n’a aucun intérêt pour des fuites d’alimentation d’eau.

 

La fluorescéine est utilisée pour des infiltrations d’eau, pluviales ou domestiques, également pour tracer des cours d’eau souterrains.

 

Donc il faut rester vigilant quand vous êtes en quête d’un « expert » en détection de fuite, demandez toujours de quel types de matériels il dispose.

 

Pour en savoir plus, contactez nous directement au : 06.40.39.93.30

Les équipements sanitaires (Partie 3)

Le bidet


L’usage du bidet tend à disparaître. Les fabricants proposent encore quelques modèles, à poser ou suspendus. Une grande salle de bains est préférable pour accueillir cet appareil supplémentaire.


Les lavabos


Les lavabos existent dans de nombreux coloris. Ils sont souvent prévus pour être assortis aux autres appareils sanitaires de la salle de bains. Les dimensions et les formes sont variées, du classique lavabo ovale au lavabo d’angle.

Pour plus de confort, optez pour un lavabo double. Pour l’ hygiène, accompagnez vos W.-C. d’un lave-mains assorti. Le matériau le plus couramment utilisé est la porcelaine.
L’alimentation s’effectue le plus souvent d’un moyen d’une robinetterie monotrou (mélangeur ou mitigeur).

Auparavant, deux robinets étaient prévus, eau froide et eau chaude, mais cette technique est pratiquement abandonnée.
Les lavabos sont généralement livrés pré-percés. Si vous souhaitez installer une robinetterie «à l’ancienne», avec deux
robinets et un déverseur ou bec séparé, des opercules défonçables sont prévus de chaque côté du trou central. Faites-les
percer de préférence par votre revendeur pour éviter les dégâts dus à un geste malencontreux.

Les lavabos suspendus sont les plus courants.
Ils sont fixés à la paroi à l’aide de tiges filetées scellées. Pour le serrage, on intercale toujours des rondelles en plastique afin d’éviter d’endommager la
porcelaine. Le lavabo doit être fixé solidement. Choisissez des fixations
adaptées à la paroi qui recevra l’appareil.
Le système de consoles pour la fixation des lavabos était très courant il y a encore quelques années, mais il tend à disparaître.


Les lavabos sur colonne


Les lavabos sur colonne sont en réalité des lavabos suspendus
auxquels on rajoute une colonne dont la finalité est de masquer siphon et canalisations.
Le but de la colonne est principalement esthétique. Elle n’est pas destinée,
en premier lieu, à supporter le lavabo. Les
fabricants proposent des modèles de colonnes stylisées modernes ou en forme de colonne antique, par exemple, qui permet d’imaginer les décors les plus fantaisistes, même dans la salle de bains.
Il existe aussi des cache-siphons.« demi-colonnes» n’atteignant pas le sol. Ils
donnent une touche de modernité au décor et sont à recommander pour l’hygiène, car ils aident à l’entretien du sol.


Les vasques


Les vasques s’intègrent parfaitement au
mobilier de la salle de bains. Elles sont pratiques et simples d’entretien. Comme elles sont prévues pour être installées directement sur
un meuble de salle de bains, elles permettent de profiter d’un vaste
plan de toilette. Elles sont fabriquées en porcelaine ou en matériaux
synthétiques. Tout comme les lavabos, elles sont pré-percées pour
accueillir une robinetterie. Il existe deux
types de vasque :


-les vasques à recouvrement;
– les vasques à encastrer.

Notre équipe sur Villeneuve sur Lot, Monflanquin et tout le secteur environnant est en mesure de faire la pose de vos équipements sanitaire, un plombier est toujours disponible pour répondre à vos besoins.


Les vasques à recouvrement sont posées, puis fixées sur le plan du meuble préalablement découpé. Le bord de la vasque
vient en sur-épaisseur du plan de toilette.


Les vasques à encastrer sont prévues pour être installées par le dessous du plan de toilette. Elles sont plus généralement destinées à des plans en  marbre, en matériau composite ou en lamifié. Elles
ne présentent pas de sur-épaisseur sur le plan de toilette. La pose doit être réalisée avec soin afin d’assurer une bonne étanchéité.

 

Les plans de toilette


Les fabricants proposent des plans de toilette avec vasque intégrée.
L’étanchéité est parfaite et nette.

Les plans de toilette sont très pratiques et garantissent une hygiène parfaite grâce à leur grande simplicité d’entretien.
La souplesse des matériaux de synthèse autorise toutes les formes et toutes les couleurs.

 

Les équipements sanitaires (Partie 2)

La douche :


Pratique en rénovation ou pour les petits logements, simple et rapide pour la toilette quotidienne, la douche consomme peu d’eau comparativement à la baignoire (surtout quand nous voyons augmenter années après années le tarif de l’eau sur Villeneuve sur lot, Monflanquin et Agen…). Les douches peuvent s’installer pratiquement partout. Même dans une salle de bains équipée d’une baignoire, la douche trouve sa place. Dans votre projet de construction, n’hésitez pas à prévoir une douche par chambre
d’enfant ou d’amis pour éviter l’encombrement de la salle de bains.

Le saviez vous ?

Il existe des douches à recyclage d’eau…


Les bacs à douche s’appellent des receveurs. Ils sont généralement en céramique ou en acrylique souvent de couleur blanche. Comme pour les baignoires, les receveurs ne sont plus forcément carrés.
Des formes nouvelles sont proposées par les fabricants, plus douces, arrondies, stylisées ou avec siège, par exemple.
Il existe aussi des receveurs spécialement conçus pour être installés
dans un angle.
Le carrelage s’impose sur les parois qui entourent le receveur. La douche est protégée par une cabine ou par un rideau.
Les plus petits receveurs ont des dimensions de 70 x 70 cm. C’est un minimum qui rend inconfortable l’utilisation de la douche si vous ne prévoyez pas une paillasse carrelée sur un ou plusieurs côtés du receveur. N’hésitez pas à choisir des dimensions plus généreuses (80 x 80 cm ou 90 x 90 cm).
On distingue deux types de receveur:


-à poser,
– à encastrer.


Outre l’ aspect esthétique, votre choix dépendra de l’évacuation dont vous disposez, comme indiqué ci-après.


Les receveurs à poser:


Les receveurs à poser sont simplement scellés sur le sol de la pièce d’eau. Leurs côtés sont émaillés comme l’intérieur du bac, ce qui permet de les laisser apparents. Les receveurs à poser nécessitent une évacuation par le
bas, dans la pièce inférieure ou dans l’épaisseur du sol. En cas d’évacuation
latérale, il existe des receveurs surélevés à poser, qui permettent la pose du siphon et le passage de l’évacuation sous le receveur.


Les receveurs à encastrer :


Ils sont prévus pour être encastrés dans le sol. dans un podium ou éventuellement sur un support de briques ou de parpaings. Dans le sol, les receveurs à encastrer présentent le meilleur effet esthétique puisqu’il n’y a pas de différence de niveau : l’intégration est parfaite. L’étanchéité devra être très soignée afin d’éviter les infiltrations dans le sol. Préférez les sols carrelés.

La profondeur du receveur est généralement comprise entre 13 et 16 cm. Il
existe aussi des bacs extraplats, d’environ 4 cm de profondeur, du plus bel effet.
Pour éviter tout risque de débordement, ces derniers sont équipés d’une bonde siphoïde surdimensionnée.
Pour l’encastrement dans le sol, il faut nécessairement une évacuation par le bas ou encastrée. Sur podium ou sur support, l’évacuation peut se faire latéralement.
Tenez compte de la pente des canalisations d’évacuation pour déterminer
l’emplacement du receveur par rapport au collecteur ou à la descente.
Si aucun receveur ne correspond à votre goût ou à la configuration de la pièce, vous pouvez réaliser une douche en maçonnerie et carrelage, avec une pente jusqu’au siphon. Soignez bien l’étanchéité du sol. Traditionnellement, on réalisait une protection constituée d’ une (plomb interdit actuellement) feuille de plomb située sous la maçonnerie.
Les bords de la feuille sont relevés pour former une sorte de bac
étanche. Les côtés et le passage de l’évacuation sont soudés. Il faut prévoir
également un trop-plein relié au système d’évacuation.

Il existe actuellement des procédés sans plomb avec une efficacité remarquable.

La mise en oeuvre de ce type d’étanchéité est relativement délicate:
confiez-la à un professionnel.

 

Vous pouvez nous contacter au : 06 40 39 93 30


Prévoyez également un sol non glissant ou un caillebotis.


Les cabines de douche :


Les rideaux de douche laissent place de plus en plus aux cabines
de douche, plus esthétiques et plus confortables. Le choix est vaste également dans ce domaine. Les dimensions de la cabine dépendent du receveur.
Généralement, les cabines de douche sont réglables et s’adaptent
à la plupart des receveurs.


Il existe deux types de cabines :


-les cabines à accès de face, avec une porte pivotante ou en accordéon et une paroi fixe;
-les cabines à accès d’angle, dont les parois pivotent ou coulissent.


L’emplacement du receveur et les parois existantes déterminent le choix de la cabine. 
Les parois et les portes sont en vitrage synthétique ou en verre sécurité. Les
cabines en verre sont plus chères.
Les profilés des cabines existent en de nombreux coloris, adaptés à vos accessoires de salle de bains ou à la couleur du carrelage.

Leur entretien est contraignant, à cause des dépôts de calcaire
et de savon. (prévoir l’installation d’un adoucisseur d’eau)


Effectuez la pose avec le plus grand soin pour garantir une bonne étanchéité. Respectez les règles de pose du fabricant
Pour transformer une baignoire en douche,
utilisez un paredouche spécialement conçu et réalisez un joint de silicone entre la cabine, les parois et le receveur, côté intérieur et extérieur.
Il existe aussi des pare-douches adaptables aux baignoires, qui vont
du simple panneau, pliable ou coulissant, au pare-douche intégral
qui entoure toute la baignoire. Ils sont très pratiques pour transformer
une baignoire en douche dans les logements anciens.
Si vous souhaitez profiter quotidiennement des bienfaits de l’hydromassage, il existe des cabines de douche
spécialement équipées. En plus du pommeau habituel, ces cabines comportent des buses sur les côtés pour le massage du corps.

L’inconvénient de ces systèmes, outre leur prix, est la sensibilité à l’entartrage. Un entretien régulier est nécessaire.
Les modèles haut de gamme proposent même une fonction hammam ou mini-sauna.
Si vous souhaitez équiper d’une douche une chambre ou une pièce qui n’est pas une salle d’eau, optez pour les cabines intégrales.
Elles sont faciles à installer. Tous les éléments sont intégrés, il
suffit d’une arrivée d’eau et d’une évacuation.