Recherche d’une fuite encastrée à Agen 47000 (Pont-du-casse)

Nous sommes aujourd’hui chez Gérard et Fabienne pour une intervention d’urgence, à Pont-du-casse, dans le secteur d’Agen en Lot et Garonne.

Un confrère plombier nous a recommandés pour cette intervention, il s’agit d’une fuite encastrée.

Une fois arrivé sur place, nous constatons une grosse remontée d’humidité au centre de la maison, entre le couloir et la salle de bain et également un bruit de fuite dans une chambre de 4 mètres en amont de cette humidité.

Il faut surtout se méfier des « bruits de fuites » quand il s’agit d’une fuite encastrée car les bruits raisonnent beaucoup dans les habitations et nous pourrions casser au mauvais endroit sans jamais trouver la fuite. C’est du déjà vu par des plombiers ou chercheurs de fuites non expérimentés !

 

Du matériel de détection est primordial, mais l’expérience aussi !

 

Nous fermons l’arrivée d’eau froide du chauffe eau, pour savoir rapidement si la fuite est sur l’eau chaude ou sur l’eau froide.

La fuite est donc sur l’eau froide car ce bruit est toujours présent quand nous fermons l’entrée d’eau froide du chauffe eau.

 

Nous observons que globalement toutes les remontées de tuyaux de cuivre depuis le sol sont tous gainés, donc nous ne pouvons pas nous fier à cette remonté d’humidité car la fuite (l’eau) peut être canalisée par la gaine et donc ne pas être là où l’humidité est présente.

Nous nous concentrons donc sur l’endroit où il y a un bruit « sourd », mais il faut raison garder/relativiser et essayer de confirmer/affiner la détection de cet endroit avec le matériel professionnel de recherche de fuite d’eau.

Nous sortons donc le matériel de détection acoustique qui amplifie les bruits, nous entendons un bruit plus prononcé au niveau du sol de cette chambre.

Il faut maintenant persévérer dans la détection avec notre matériel (gaz traceur) qui consiste à injecter du gaz (azote hydrogéné) dans les canalisations. 

Il faut impérativement maitriser les pressions, car le but n’est pas de créer des fuites ou faire « sauter » les canalisations…

Le gaz est censé remonter au travers du sol pour nous indiquer où est la fuite.

Mais souvenez vous ! Les tuyaux sont gainés… Donc, dans ce cas là, le gaz peut aider, mais il faut relativiser également sa précision… car il peut également remonter par les gaines…

Le gaz remonte effectivement en surface, derrière le mur en placo de la chambre qui donne dans le dressing.

Nous décidons de casser un petit peu du placo dans ce dressing car il faut bien commencer par un endroit, mais on va dire, le moins pire en terme de destruction, car la reconstruction d’un placo et assez aisé et « psychologiquement plus acceptable ».

Après ouverture du placoplâtre, nous constatons dons deux tuyaux qui passent dans le sol et qui continuent dans le sol de la chambre.

De l’eau remonte bien par la gaine d’un de ces 2 tuyaux, en touchant les tuyaux, nous identifions immédiatement le tuyau d’eau froide et le tuyau d’eau chaude en ressentant la chaleur au touché.

L’eau remonte effectivement par le tuyau d’eau froide.

Quand nous faisons le test d’ouvrir et fermer la vanne d’eau générale, les mouvements de l’eau qui sort de la gaine sont très vifs et rapides.

Nous pensons donc que la fuite n’est vraiment pas loin.

Comment confirmer l’emplacement précis des tuyau d’eau chaude et froide dans la chambre ?

Nous décidons de faire couler durant 10 minutes de l’eau chaude à l’évier de la cuisine afin de « chauffer  » le plancher là où passe le tuyau d’eau chaude afin de pouvoir le localiser précisément avec la caméra thermique.

Le tuyau d’eau froide passant à 3 cm à coté du tuyau d’eau chaude, nous devrions pouvoir le localiser aisément.

Nous faisons le test et 10mn après… BINGO ! Le tuyau d’au chaude apparait comme par magie à travers le sol.

Maintenant que nous savons où passe l’eau chaude et l’eau froide, nous reprenons notre premier matériel de détection acoustique pour écouter à cet endroit, le long du tuyau d’eau froide sur 1 mètre ou deux.

 Un bruit plus puissant est identifié à environs 60 cm du mur du dressing.

Nous décidons de sortir le marteau piqueur et d’ouvrir le sol à cet endroit sur 50 cm² sous le plancher flottant (sans casser les tuyaux).

Les finitions sont faites aux outils manuels.

Euréka ! La fuite est là ! Le tuyau de cuivre est clairement perforé.

Nous resoudons pour colmater cette fuite et faisons notre rapport pour les assurances.

Détection de fuite et recherche de fuite à Bordeaux et en Gironde

La détection de fuite d’eau, localiser une fuite d’eau enterrée  n’est pas à la portée de tous les plombiers.

Il faut être un spécialiste, un expert, avoir un équipement très coûteux et particulier, savoir l’utiliser et surtout avoir un bon palmarès de localisation de fuite d’eau pour acquérir l’expérience, la déduction et l’intuition pour chaque configuration.

 

La détection de fuite d’eau réserve parfois des surprises inattendues…

 

Notre entreprise fait en moyenne 500 détections de fuites par an, qu’il s’agisse de fuites encastrées ou fuites enterrées, l’expérience y est !

Retrouvez notre matériel de détection de fuite ICI ==>>>

Par exemple sur une fuite enterrée, si des câbles électriques passent dans la même tranchée, le matériel de traçage de canalisation est très parasité, cela peut être très contraignant pour localiser le passage des tuyaux en polyéthylène. Cependant il existe des solutions techniques et logiques qui aident à tracer les canalisations.

 

 

Les fuites les plus difficiles à détecter sont les fuites encastrées (mur ou sol de maison) sur des canalisations en cuivre ou PER.

 

Dans ce cas de figure, il est délicat d’utiliser du gaz traceur (azote hydrogéné) car il faut monter en pression les tuyaux, ce qui peut faire plus de dégâts que de bien. En effet ça peut fragiliser les soudures et raccords existants ou les faire céder… 

 

On ne joue pas avec du gaz à 200 Bars de pression et un mano qui bloque à 27 Bars !

 

Pour les fuites encastrées (à l’intérieur des maisons, usine, bâtiment industriel…), il est plus sage que le plombier qualifié utilise un appareil électroacoustique ou un corrélateur acoustique.

 

Dans les grandes agglomérations comme Bordeaux, Toulouse, Paris, Marseille… les bruits ambiants de civilisation peuvent perturber une détection électroacoustique. (les appareils sans fils des voisins également)

 

Les fuites enterrées, elles sont plus agréables à détecter pour le technicien, le taux de réussite et maximal; cependant il y a bien sûr des configurations de réseau délicate qui rendent le travail de détection de fuite d’eau extrêmement complexe.

 

Généralement les détections et réparations sont effectués dans la journée, quand on pose les valises, on trouve la fuite puis on répare !

 

« Une des dernières ( c’est terminée à 3h00 du matin, c’était une fuite enterrée…il y avait 3 micro fuites sur le réseau domestique en polyéthylène + une 4ième en pénétration de maison, sous le cellier »

 

« J’ai en mémoire également 2 fuites encastrées sur un réseau de chauffage au sol en cuivre qui c’est achevée à 5h00 du matin, celle là restera gravée à jamais »

 

Nous détectons et réparons la fuite, au choix du donneur d’ordre.

 


 

Certaines personnes parlent de détection de fuite avec des fumigènes :

Il faut savoir que cela peut être utilisé sur des réseaux d’évacuations d’eau ou des infiltrations de terrasse.

 

Les fumigènes n’ont aucuns intérêts sur un réseau d’alimentation d’eau potable.

 

Il existe également des colorants comme la fluorescéine, cela également n’a aucun intérêt pour des fuites d’alimentation d’eau.

 

La fluorescéine est utilisée pour des infiltrations d’eau, pluviales ou domestiques, également pour tracer des cours d’eau souterrains.

 

Donc il faut rester vigilant quand vous êtes en quête d’un « expert » en détection de fuite, demandez toujours de quel types de matériels il dispose.

 

Pour en savoir plus, contactez nous directement au : 06.40.39.93.30