Les différentes étapes lors d’une recherche de fuite d’eau non destructive.


1° Rappeler au client qu’il peut contacter son assurance pour savoir s’il est couvert :

Avec l’expérience du terrain, nous nous apercevons que les clients sont tellement tétanisés par la présence de fuite d’eau qu’ils  oublient parfois de contacter leur assurance. Nous leur conseillons de savoir s’il sont assurés pour le dégâts des eaux, s’ils sont couverts pour la détection de la fuite, sa réparation et également pour la reconstruction des dégâts tel que :gonflement de parquet, tapisserie, déshumidification, reconstruction de cloisons…

Si le client est assuré, il doit demander à son assureur la limite du plafond pour chaque action (détection, réparation de la fuite, reconstruction), afin que le client n’ai pas de surprise de dépassement de plafond non couvert par l’assurance.

Le cas échéant, l’assurance fera passer un expert avant travaux si elle le juge nécessaire (mais cela est assez rare).

Chez ABBELYS, les tarifs de détection et réparation sont fixes, communiqués en avance et les mêmes pour tout le monde.

2° Etre à l’écoute au sens propre comme au figuré :

Il faut dès notre arrivée sur les lieux écouter les clients avec attention, ils nous livrent parfois sans le savoir des informations capitales qui peuvent orienter la recherche de fuite, car lui seul connait sa maison parfaitement, lui seul connait les antécédents, lui seul sait que cette partie de la pelouse est plus humide que d’habitude, qu’il y a déjà eu 3 réparations à cet endroit précis…

De plus, il ne faut pas se précipiter immédiatement avec le matériel technologique de détection, car parfois certaines fuites sont perceptibles juste à l’oreille comme un sifflement particulier.

Il faut quand même rester prudents avec ces bruits de sifflement, surtout sur des fuites encastrées car le bruit se propage ” en bout de ligne”, c’est à dire au niveau des points de puisages (robinets) et la fuite n’est pas là ! Curieusement souvent au niveau des mitigeurs de douche.

Cherchez l’erreur ?

 


3° Couper la chaudière s’il s’agit d’une fuite encastrée :

Il faut dans certain cas mettre la chaudière à l’arrêt car la circulation de l’eau chaude dans le réseau chauffage fait parfois un bruit gênant lors de la détection.


4° Couper l’électricité :

Il est utile de couper l’électricité que cela soit pour des fuites encastrées ou les fuites enterrées car cela crée des interférences lors des recherches acoustiques et également pour le détecteur d’aiguille de traçage de canalisation.

Les enfants ne sont souvent pas contents 🙂 Sans internet, le monde vient de s’arrêter !


5° Observer le compteur pour estimer la puissance de la fuite :

A force de réparer des fuites invisibles, les plombiers spécialisés savent estimer de quel type de fuite il s’agit juste en regardant le compteur tourner, cela nous oriente sur le type de matériel à déployer, par exemple si la fuite est très puissante, il y a de forte chance de la trouver à l’acoustique. Si la fuite est infime nous allons plutôt utiliser le gaz traceur, si le tuyau est gainé nous sortirons l’hydroacoustique (Pipe mic)…

En fonction également de la profondeur du compteur nous pouvons savoir si nous allons utiliser la pelle mécanique pour une fuite dans la terre ou simplement la pelle et la pioche.

Pour note la profondeur maximum d’une canalisation en polyéthylène que nous avons trouvé/détecté c’est 2.20m et 8 cm la moins profonde (celle là c’est un bon souvenir, d’ailleurs un petit clein d’oeil à M. M…… de Penne d’Agenais en Lot et garonne)


6° Observer les traces d’humidité :

S’y fier sans s’y fier ! Un petit exemple Chez Mme I… à Cancon, le mur de sa chambre moisissait et le parquet gonflait, la fuite était située sur l’évacuation derrière l’évier de la cuisine, l’eau s’infiltrait, passait sous le carrelage de la salle de bain et remontait par capillarité au niveau du mur de sa chambre.

Une autre anecdote dans une boutique à Monflanquin en Lot et Garonne, de l’eau coule depuis le faux plafond, la laine de verre était très humide, nous nous sommes aperçu que c’était des rats, souris ou autre qui urinaient souvent au même endroit, la laine de verre gonflait, retenait l’urine puis à force le pouvoir d’absorbation saturait et donc la laine de verre commençait à fuir en goutte à goutte.


7° Vérifier qu’il n’y ai pas de remplissage automatique sur la chaudière :

S’il y a une fuite sur le réseau chauffage, elle peut être imperceptible au niveau du mano qui ne baisse pas, car la chaudière est munie d’un système de remplissage automatique. Pour information une telle configuration engendre inévitablement une surconsommation de carburant.


8° Savoir s’il y a un vide sanitaire :

Il est toujours utile de regarder dans les vides sanitaires quand il y en a. Il est alors possible de réparer rapidement si la fuite s’y trouve sans devoir faire de recherche de fuite non destructive.


9° Demander au client quels sont les réseaux enterrés et les localiser :

Les clients savent parfois où passent les réseaux enterrés, c’est très utile car il peut y avoir le réseau gaz, électrique, téléphonique, portail, fioul, évacuation, arrosage, fosse septique, station de relevage qui sont situés avec le réseau d’eau… Malgré la bonne volonté des clients, leurs souvenirs sont parfois erronés, il faut rester toujours vigilant, quand un client vous dit avec aplomb, “le réseau est à 80cm, il y a le gaz et l’électricité”, on répond “oui monsieur”, mais on baisse les gaz de la pelle mécanique dès 50 cm et on respire lentement les yeux fixés sur la fouille 🙂

Il faut savoir que le réseau électrique appartient à ENEDIS jusqu’à disjoncteur principal, donc si la fuite est dans le jardin et que le disjoncteur est dans la maison, la ligne électrique qui est dans le sol entre la route et la maison appartient à ENEDIS.

Après planification téléphonique en leur communiquant le PDL (Point de livraison) présent sur la facture, ils peuvent envoyer un technicien pour couper le réseau ! Comptez environ 30 € (Anticiper 1 semaine avant l’intervention)

Pour le gaz si le compteur est en extérieur il suffit de couper la vanne d’arrivé. Le grillage avertisseur de couleur jaune est sensé être toujours présent…

Si nous estimons une présence d’amiante, faire une demande de RAAT.  

Pour les demandes de travaux en voirie, retrouvez ici le cerfa en question :

cerfa_14023-01

Pour obtenir un plombier spécialisé en recherche de fuite non destructive en Lot et Garonne contactez ABBELYS ==> 06 40 39 93 30

10° Faire signer une autorisation de travaux :

La loi est ainsi faite, nous devons faire signer une autorisation de travaux, donnant le feu vert à l’entreprise pour entreprendre le travail de détection, le cas échéant de destruction et de réparation.


11° Déployer le matériel de détection de fuite adapté à chaque situations (fuite encastrée, fuite enterrée, fuite sur évacuation infiltration) :

Enfin ! Nous pouvons commencer à travailler ! En fonction de la fuite nous déploierons le gaz traceurs, les caméras thermiques ou d’inspections,  la fluorescéine, Détection acoustique ou hydroacoustique (Pipe Mic), pelle mécanique.

Méfiance tout de même, les fuites c’est comme les trains, “une fuite peut en cacher une autre…voir plusieurs autres…

Vous trouverez une partie du matériel utilisé ICI ==>>


12° Faire signer le procès verbal de fin de chantier :

Afin que les deux parties (client-artisan) soient protégés après le travail terminé, un procès verbal est établit entre nous.

Un procès verbal acte le fait que le travail est bien terminé et exécuté, le client à deux choix, soit il le signe sans réserve (il est satisfait et serein quand au travail effectué par l’artisan), soit il le signe avec réserve (il n’est pas certain de la qualité du travail effectué est il émet une réserve de X jours établit d’un commun accords avec l’artisan ), et c’est son droit !

La levé des réserves sera effective passé ces jours de latence.

Avec ABBELYS le travail est garanti 10 ans !

Retrouvez notre garanti décennale à jour téléchargeable ici ==>


13° Faire l’attestation de réparation de fuite au client :

L’artisan doit transmettre au client une attestation de réparation. Cette attestation devra être donnée à la compagnie des eaux locale pour déclencher les principes de la lois Warsmann. (ajustement des coûts de surconsommation d’eau)


14° Faire un rapport détaillé de recherche de fuite :

Selon le besoin du client, souvent demandé par les assurances, un rapport de recherche de fuite doit être établit dans les règles de l’art.

 

Laisser un commentaire