Les commodités

Les W.-C. sont désormais tous « à l’anglaise», c’est-à-dire avec cuvette profonde en faïence, grès cérame ou porcelaine, recouverte d’un abattant fixé par des charnières à la cuvette. La cuvette est complétée par un système de chasse d’eau. Même si les formes varient peu, vous trouverez de nombreux modèles assortis à vos appareils sanitaires.

  • Les cuvettes


On peut distinguer plusieurs types de cuvette:
– les cuvettes sur pied, posées et fixées au sol
– les cuvettes suspendues fixées sur un mur porteur ou sur un bâti
support.
Toutes les cuvettes sont équipées d’ un système de chasse d’eau qui peut être attenant ou séparé.

  • Les cuvettes sur pied


Les W.-C. sur pied sont les plus largement utilisés. Votre choix sera guidé par l’évacuation dont vous disposez. Deux modes d’évacuation sont possibles : 


-sortie horizontale
– sortie arrière cachée


La sortie horizontale est la plus courante. Elle permet, en intercalant une pipe, de répondre à la majorité des besoins de raccordement d’évacuation.
Il existe une variante de la sortie horizontale appelée sortie orientable cachée.
La sortie est toujours horizontale, mais est dissimulée dans la base de la cuvette.

La sortie arrière cachée permet le raccordement à une évacuation au niveau du sol. Dans ce cas, la cuvette vient en recouvrement de l’évacuation.
Les anciennes cuvettes étaient parfois équipées d’ une sortie centrale cachée.
Les cuvettes doivent être raccordées à des évacuations de D 100 mm. Si vous ne disposez que d’ une évacuation de
D 75 mm, vous pouvez installer un modèle à action siphonique de type
ASPIRAMBO. Ce type de W. -C. n’est pas prévu pour fonctionner avec les
réservoirs à économie d’eau.

  • Les cuvettes suspendues


Leur design s’accommode des salles de bains les plus modernes. Elles
sont très prisées pour leur simplicité d’entretien. Les cuvettes suspendus sont réglables et idéales pour l’hygiène.
la hauteur et l’encombrement est réduit. Le bord supérieur de la cuvette doit être installé à 39 ou 40 cm du sol fini pour une assise confortable. Certains modèles sont proposés avec chasse d’eau attenante.
Le W.-C. suspendu trouve néanmoins tout son intérêt avec un système
de chasse d’eau encastré. Pour faciliter la pose de votre W.-C. suspendu, envisagez d’emblée un kit spécial composé de la chasse, de l’évacuation et des fixations. Le kit est prévu pour être masqué derrière un doublage ou dans un coffrage ou même dans l’épaisseur du mur. Les fabricants
de cloisons en plaques de plâtre proposent aussi des supports spéciaux pour
la pose des sanitaires suspendus.

 

 

Les chasses d’eau

  • La chasse sur cuvette


Le plus souvent, les W.-C. sont fournis complets, avec chasse d’eau, cuvette et abattant assortis. Pour les anciennes cuvettes, les fabricants proposent des chasses d’eau de remplacement.
La chasse comprend le mécanisme qui permet le remplissage du réservoir (robinet flotteur) et l’évacuation rapide (chasse) de l’eau. Préférez les chasses équipées de mécanismes NF qui présentent l’avantage d’être
silencieuses et de permettre des économies d’eau. Certains modèles sont équipés d’un bouton à double commande qui permet d’utiliser la moitié ou la totalité du réservoir. Prévoyez un robinet d’arrêt (robinet équerre) pour la chasse d’eau. Ce sont des robinets prévus spécialement pour cet usage.

  • La chasse d’angle


Pour les salles de bains exiguës ou si vous avez des besoins d’aménagement particuliers, il existe des chasses d’eau qui s’installent dans l’angle d’un mur. Ces chasses d’eau se composent d’un réservoir mural relié à une cuvette simple par un tuyau de chasse.

 

  • La chasse haute


Les chasses d’eau en hauteur permettent de gagner de la place. Elles sont souvent utilisées en remplacement des anciennes chasses d’eau en fonte pour équiper une cuvette indépendante. Elles sont robustes et adaptables à tous les types de cuvettes, y compris les anciens sièges à la turque.
Elles peuvent être installées en position semi-basse; près de la cuvette ou en
position haute. Dans ce cas, la chasse est actionnée au moyen d’un cordon avec poignée. Le réservoir est relié à la cuvette par un tuyau de chasse.
Sur ce principe, il existe aussi des réservoirs hydropneumatiques.

L’eau est conservée sous pression et libérée par l’action sur une manette.
L’utilisateur décide de la quantité d’eau à utiliser. Leur puissance est 50 à 200 fois supérieure à celle d’une chasse équipée
d’un système à flotteur. Le procédé présente l’inconvénient d’être assez
bruyant et relativement sensible aux pannes. 
En rénovation, si vous souhaitez remplacer votre réservoir
hydropneumatique sans modifier l’installation et en respectant
l’encombrement, il existe des réservoirs en plastique prévus à cet effet.

  • La chasse encastrée


La chasse d’eau encastrée n’est pas réservée uniquement aux cuvettes suspendues. Elle peut être adaptée également aux cuvettes sur pied indépendantes. Les chasses d’eau à encastrer sont faciles à installer, hygiéniques et esthétiques. Elles sont généralement prêtes-à-poser et
équipées de tous les accessoires.

  • Les broyeurs


Le broyeur ne nécessite qu’une canalisation d’évacuation de 40 ou 32 mm. Cela permet de disposer le W.-C. dans un endroit éloigné de la chute d’aisance. Cependant, l’ installation d’un broyeur ne dispense pas de raccorder l’évacuation du W.-C. à une chute d’aisance, par le biais
d’une canalisation indépendante.

Les broyeurs sont interdits dans les habitations neuves.

Ils ne sont tolérés en rénovation que lorsque l’installation d’un W.-C. classique est impossible.
Les broyeurs indépendants se trouvent facilement sur Villeneuve sur lot, Monflanquin, Bergerac et la région, ils s’adaptent sur toutes les cuvettes à sortie horizontale.
Le déclenchement de la chasse active automatiquement l’appareil.
Il existe des cuvettes avec broyeur intégré. Leur encombrement est minime

Une touche permet d’activer la chasse d’eau et le broyeur.


Si vous envisagez d’installer un broyeur, n’oubliez pas de prévoir une alimentation d’eau et une prise de courant à proximité.
Ne négligez pas les règles de sécurité pour l’installation de la prise de courant.

Laisser un commentaire