Fuite sous un arbre à Agen.

C’est parti pour une nouvelle recherche de fuite chez Gérard à Agen !
Notre client a été alerté par une lettre de surconsommation de la compagnie des eaux locale (La SAUR, AGUR, SOGEDO, EAU DE GARONNE…)
Une surconsommation de 1552 Mètres cubes en 6 mois !

Il a fallut intervenir en urgence.

Informé par un courrier d’une consommation anormale, Gérard a un mois à compter de la réception du courrier pour transmettre à sa compagnie des eaux une attestation de réparation effectuée par un plombier professionnel.


Nous intervenons donc aujourd’hui chez Gérard pour faire la recherche de fuite non destructive.


Il y a environ 25 mètres entre le compteur jusqu’à la maison + un passage de véhicule bétonné pour accéder au garage + une petite allée bétonnée pour l’accès piéton allant à la maison.


Au vu de la configuration, le matériel le plus adapté pour la détection de fuite est l’ Hydrophone (Pipe Mic) ==> Nous allons donc insérer une aiguille de traçage avec une génératrice de 33 Kilohertz afin de localiser précisément l’emplacement et la profondeur de la canalisation.
Grâce au micro intégré/immergé sans fils, nous entendons via notre casque Bluetooth (sans fil) la fuite directement à l’intérieur de la canalisation en polyéthylène de 25 mm.


Et là ! Surprise… la fuite se situe pile poil sous un murier platane de 30 cm de diamètre de tronc, sauf que… ce murier platane à un porte greffe d’environ 55 cm de diamètre, donc UN MONSTRE de système racinaire.


On a déjà vu bien pire, mais cette réparation restera mémorable.


Il était impossible pour nous de retuber, de faire une déviation et pour couronner le tout, juste derrière l’arbre se trouve le passage de véhicule en béton.
Nous faisons donc venir « Véronica » : la pelle mécanique de 6 Tonnes afin d’avoir une forte puissance d’arrachement + « Lucette »: la mini pelle de 1.3 Tonnes à chenille rétractable pour pouvoir accéder à l’intérieur de la propriété (passage portail 70cm) et creuser autour de l’arbre pour accéder aux racines, les tronçonner afin de fragiliser l’arbre.


L’électricité principale que nous avons détectée grâce à notre second matériel de traçage passait également sous cet arbre.
Les racines de l’arbres étaient monstrueuses !
Si nous agissions trop brutalement, nous avions beaucoup de chance d’arracher la canalisation + la ligne électrique + téléphone.
IL fallait garder son calme, être précis, puissant, expérimenté et tempéré pour arriver enfin à accéder à la fuite.

Cette réparation à été nerveusement épuisante.

Cette intervention c’est terminée à 23h00 un dimanche, que du bonheur 🙂

Et voilà, une expérience supplémentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.