Diagnostic, entretien et dépannage chaudière, Villeneuve-sur-Lot et Monflanquin.

L’évolution de la technologie met actuellement à disposition sur le marché des systèmes de chauffage de plus en plus performants.

Cela se traduit non seulement par une amélioration du rendement énergétique, ayant pour conséquence une diminution de la consommation et des émissions de CO2, mais aussi par une réduction des émissions de polluants atmosphériques.

Les systèmes de chauffage sont en effet une des principales sources de gaz à effet de serre et d’autres polluants qui ont une influence importante sur la qualité de l’air. Afin de protéger la santé humaine et l’environnement dans son ensemble, il est particulièrement important de lutter contre les émissions de polluants à la source.

Les gaz à effet de serre participent au réchauffement climatique, tandis que les autres polluants, nombreux, ont des effets divers. Parmi ces derniers, on peut citer notamment: les oxydes d’azote, les particules de suie, les composés organiques volatils, les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les dioxines et furanes et le monoxyde de carbone.

La liste n’est pas complète et certains polluants sont en outre des précurseurs de nouvelles molécules.

Par conséquent, il est important de réglementer les systèmes de chauffage de manière à ce qu’une bonne combustion avec des systèmes performants permette de limiter les émissions atmosphériques afin de protéger la santé humaine et l’environnement dans son ensemble.

Il est nécessaire de faire contrôler régulièrement votre installation de chauffage par un plombier qualifié ou un chauffagiste.

Ce diagnostic chauffage n’est pas à minimiser ou à mettre en concurrence avec:

– les recommandations portant sur le bâti, par exemple le renforcement de l’isolation thermique, un meilleur contrôle de la ventilation, etc.;

– les recommandations portant sur les comportements des utilisateurs du bâtiment. Les recommandations émises au terme du diagnostic sont complémentaires à ces autres recommandations.

Les améliorations possibles de l’installation entrainent plusieurs effets bénéfiques, à savoir:

– Réduire la dépense financière de l’utilisateur: Parvenir à diminuer sa consommation d’énergie, c’est bien sûr diminuer sa facture d’énergie et donc ses dépenses.

– Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES): Les émissions de ces GES en relation avec l’activité humaine est une des causes aujourd’hui avérée intervenant dans le processus de changement climatique à l’échelle de la planète.

Ce changement a une influence préjudiciable sur l’environnement naturel, la santé des populations et sur notre économie.

– Limiter le recours aux combustibles fossiles: De nombreuses incertitudes planent quant à la disponibilité de ces ressources 

– rythme de déclin des gisements de pétrole en fonction de leur maturité, évolution de la demande mondiale de produits pétroliers, contexte politique vis-à-vis des pays producteurs, …

Et de la disponibilité dépendra le prix.

Pour prendre RDV afin de procéder au dépannage ou à l’entretien de votre chaudière dans le secteur du 47, de Villeneuve sur lot, Monflanquin, Montayral et les environs, vous pouvez nous contacter au 06 40 39 93 30.

Un technicien pourra rapidement, diagnostiquer votre installation au fioul ou gaz.

1. L’INFLUENCE DU RENDEMENT DE COMBUSTION

De quoi dépend le rendement de combustion ?

Le rendement de combustion dépend: -de la température des fumées : plus chaudes sont les fumées, plus haute est la t° et moins bon est le rendement de combustion. Un échange de chaleur diminué, par un échangeur de chaleur encrassé va mener à une température plus haute des fumées. -le pourcentage de CO2 dans les fumées : un excès d’air engendre dans les fumées, une teneur plus basse en CO2 et plus d’air comburant à chauffer. Cette situation mène à une diminution du rendement de combustion.

Le rendement de combustion est une mesure des pertes de chaleur évacuées dans les fumées chaudes pendant le fonctionnement du brûleur.

==>> Plus élevées sont les pertes de chaleur par la cheminée, plus bas est le rendement de combustion.

Exemple 1: La température nette des fumées = 300 °C, la teneur en CO2 = 10% pour du fioul, le rendement de combustion = 83.2%.

Exemple 2: La température nette des fumées = 170°C, la teneur en CO2 = 10% % pour du fioul, le rendement de combustion = 90.5%.

Laisser un commentaire